1 / 1

Le Ballon Gastrique

BALLON GASTRIQUE : CE QU’IL FAUT SAVOIR

Le Ballon Gastrique est un moyen d’amaigrissement provisoire.

Il s’adresse aux personnes n’ayant pu obtenir de perte de poids, malgré un accompagnement nutritionnel.
Pose du ballon gastrique : qui est éligible ?

Cette technique est indiquée aux personnes en surpoids (IMC >= 27) ou en situation d’obésité (IMC 30-35) ayant fait l’objet d’un premier accompagnement diététique inefficace.

Il existe différents modèles. Celui-ci sera choisi en concertation avec le chirurgien et d’après plusieurs critères :

  1. Le poids à perdre.
  2. Le profil de santé du patient.
  3. Les souhaits et besoins du patient.

Fonctionnement du ballon gastrique:

Le ballon gastrique crée une réduction temporaire du volume gastrique. Cette réduction du volume gastrique entraîne une sensation de satiété plus rapide. Cette sensation doit être ressentie et écoutée.

La pose du ballon ne requiert pas de chirurgie (ou peu invasive), donc :

  1. pas de cicatrisation.
  2. pas de point de suture.
  3. pas de cicatrice.

Le protocole évolue en fonction du type de ballon à poser, et en rapport aux comorbidités à gérer. Elle peut être prolongée si cela est nécessaire.

Pour un parcours ballon gastrique de 6 mois:

Vous rencontrez 1 fois le chirurgien, 1 fois le diététicien adaptée dans le cadre du bilan préparatoire.

Il vous sera demandé d’effectuer 1 prise de sang et de prendre un traitement 1 semaine avant l’opération.

Pour un parcours ballon gastrique de 12 mois:

Vous rencontrez 1 fois le chirurgien, 1 fois l’anesthésiste, 1 fois le diététicien adaptée dans le cadre du bilan préparatoire.

Repas avec un ballon gastrique ,les 10 règles à respecter:

  1. Mangez TRÈS doucement. Prévoyez 30 à 45 minutes pour un repas.
  2. Mettez de PETITES quantités dans l’assiette, coupez des petits morceaux.
  3. Prenez de petites bouchées (une cuillère à café environ).
  4. En mastiquant, réduisez en purée vos aliments.
  5. Une fois la bouchée avalée, attendez.

Durant la pose et/ou la dépose du ballon, des saignements et des perforations de l’œsophage peuvent apparaître.

Un inconfort gastrique accompagné de nausées et de vomissements n’est pas inquiétant les premiers jours.

Ils disparaissent en général très vite!

Vous pouvez également ressentir une lourdeur à l’abdomen et parfois un mal de dos.

L’indigestion et les reflux gastriques sont aussi à prévoir.

Des faiblesses au niveau du ballon peuvent apparaître mais sont très rares.

Bien que l’intervention soit non invasive, vous devez, pour un parcours ballon gastrique, être aussi rigoureux dans votre suivi que doit l’être un patient sleevé dans le sien.

  1. 20 secondes. Cela aide à éviter les vomissements.
  2. Les boissons gazeuses (eau, sodas…) et les médicaments effervescents sont formellement INTERDITS.
  3. Ne buvez pas pendant les repas mais 30 min avant et après. Boire pendant votre repas peut provoquer des vomissements.
  4. Arrêtez de manger dès la 1ère sensation de satiété. Une bouchée de trop peut provoquer des vomissements, ou des douleurs à l’estomac.
  5. Le soir, respectez un délai de 2 heures, sans manger ni boire avant de vous allonger pour éviter des reflux la nuit.
  6. Pratiquez une activité physique régulière ! 30 min par jour ou 3h par semaine.

Vous connaissez maintenant les 10 règles d’or à respecter à chaque repas !

Complications après la pose d’un ballon gastrique:

Il vous sera demandé d’effectuer 1 prise de sang et de prendre un traitement 1 semaine avant l’opération.

Comment se déroule l’intervention ?

Il existe 2 méthodes pour poser un ballon gastrique.

N°1 – Il est inséré par la bouche puis l’œsophage et gonflé dans l’estomac (sous anesthésie locale). Ce qu’on appelle une fibroscopie gastrique.

N°2 – Avalé sous forme de pilule puis gonflé dans l’estomac (sans anesthésie) à l’aide d’un cathéter et de liquide physiologique à base d’eau salée stérile.

La durée de mise en place n’excède pas 30 minutes.

Le patient est hospitalisé une nuit, ou surveillé à la clinique durant quelques heures avant de rentrer chez lui.

Pour sortir du centre, il doit impérativement être accompagné.

L’heure de sortie peut être définie par l’anesthésiste après concertation avec l’équipe médicale.

Bien manger avec un ballon gastrique:

C’est l’occasion d’apprendre de nouvelles techniques de cuisines, de découvrir des recettes originales, des aliments que vous ne connaissiez pas ! Chouette non ?

  • 1ère semaine après l’opération : alimentation liquide
  • 2ème semaine après l’opération : alimentation mixée
  • 3ème semaine après l’opération : alimentation tendre
  • 4ème semaine après l’opération : alimentation normale

Pour autant, cette technique ne doit pas être considérée comme un moyen facile de perdre du poids, ou une intervention miracle.

Comme pour les autres approches, le patient s’engage à changer son alimentation et à pratiquer une activité physique adaptée.